SÈVRES Vase à tête de morue en porcelaine…

Lot 180
4 000 - 6 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 6 500 €

SÈVRES Vase à tête de morue en porcelaine…

SÈVRES
Vase à tête de morue en porcelaine dure de forme ovoïde sur piédouche à deux anses en forme de masque de dauphins à fond or, à décor polychrome sur une face d'une scène de port dans le style de Vernet, des hommes sur un quai, d'autres occupés au carénage d'un navire, et sur l'autre face d'un large groupe de fleurs et fruits, dans un entourage de cornes d'abondances fleuris, guirlandes de fleurs et feuillage et rinceaux feuillagés.
Le piédouche portant la marque en or : LL entrelacés, lettre-date AA pour 1778 et la marque HP du doreur Henri Prévost.
Le vase du XVIIIème siècle, vers 1774.

Le piédouche est un remplacement postérieur, restauration au sommet du piédouche, le couvercle manquant, quelques usures d'or.
H. 27 cm.


Le modèle du vase à têtes de morue n'était jusqu'à présent connu que par le plâtre conservé à la manufacture de Sèvres et reproduit par Albert Troude, Choix de modèles de la Manufacture Nationale de Porcelaines de Sèvres, s.d. (1897). Aucun autre vase à tête de morue n'est aujourd'hui répertorié.


Deux vases à têtes de poissons à 24 livres chaque sont mentionnés dans le magasin de blanc parmi les porcelaines dures dans l'inventaire de la manufacture du 1er janvier 1774 (Arch. Sèvres, cité de la céramique I 7-8). Notre vase est très probablement l'un de ces deux vases, la porcelaine très blanche et le style de la peinture et de la dorure correspondant aux premières porcelaines dures de la manufacture royale.

Par ailleurs, le registre des travaux extraordinaires mentionne pour l'année 1774 un paiement de 42 livres au peintre Philippe Castel pour la peinture d'un vase à teste dauphin, marine. Il est très probable qu'il s'agisse de notre vase.

Les registres de ventes manquent de précision à ce moment, la très grande majorité des vases étant simplement mentionnés comme : vase sans aucune description de forme ni de décor. On peut toutefois signaler l'achat par le roi Louis XVI en 1775 d'une garniture de trois vases composée d'un vase Nesles du milieu Marine à 480 livres et deux vases de costés également peints d'une scène de marine à 288 livres chaque (arch. Sèvres, cité de la céramique, Vy6 f° 116v, un vase de Nesles 1er grandeur est lui aussi mentionné dans l'inventaire du stock parmi les porcelaines dures blanches en janvier 1774).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue